Feijoa, une plante exotique pour (presque) tous


Jardin, Nature / mardi, avril 19th, 2016

Des fleurs tropicales en région parisienne

Arrivé d’Amérique du sud, le feijoa est planté depuis longtemps dans les jardins où l’on apprécie les plantes méditerranéennes. Mais il serait dommage de l’y cantonner : il a tout pour pousser et même pour fructifier bien en dehors de sa zone de prédilection. Connu sous le nom de goyavier du Brésil, moins sous celui de goyavier de Montevideo, le feijoa n’a pourtant pas de rapport avec le fruitier tropical, il n’en a pas sa frilosité. On peut apprécier son aspect ornemental mais aussi ses fruits à la saveur acidulée au goût particulier de bonbon anglais.

Une plante tropicale magnifique et délicieuse

Le feijoa est un arbuste de 3 à 4 m de hauteur et 1 à 2 m de largeur. Ses feuilles persistantes sont entières, légèrement ovales, épaisses et coriaces, d’un vert grisé sur la face supérieure et blanches et recouvertes d’un fin duvet sur la face inférieure. Naturellement, il est très ramifié, sa végétation est dense, et sa forme érigée tend à prendre une forme arrondie. En juin-juillet, il produit un grand nombre de petites fleurs simples, réunies en bouquets lâches, aux pétales d’un blanc légèrement nuancé de rose. Au centre, elles montrent un toupet d’étamines proéminentes, rouge écarlate. En fin d’été, elles évoluent en fruits plus ou moins ronds à allongés, selon les variétés, de couleur verte, dont la chair est peu sucrée, acidulée, très fruitée et rappelle la saveur de certains bonbons anglais.

Une plante exotique rustique

Le feijoa est résistant et rustique, il supporte des températures passagères de – 10 à – 15 °C ce qui autorise sa culture dans bien des régions. S’il est traditionnellement planté au sud, c’est pour la chaleur nécessaire à la bonne maturation de ses fruits. C’est, en effet, dans les zones où septembre est chaud que les fruits sont les meilleurs. Dans un sol fertile, frais et profond il devient rapidement vigoureux, mais il s’accommode très bien de la sécheresse et pousse dans les sols même pauvres. Dans un sol calcaire il pousse bien, mais ses fruits prennent un arrière-goût un peu pharmaceutique. Comme toutes les myrtacées il apprécie particulièrement les terres acides.

Un petit jardin exotique en pot

Le feijoa se prête bien à la culture en pot, une alternative pour admirer ses magnifiques fleurs dans les régions à hiver rude. Rempotez le petit plant dans un terreau riche et consistant, au besoin ajouter 1/4 de terre végétale au mélange de rempotage. Utilisez un pot de 30 cm de diamètre, ainsi vous pourrez éviter le rempotage pendant 2 ans. Hivernez entre 5 et 10 °C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *